Accueil

  Transformée au cours des ans

Le christianisme est une religion de la ville. Il n’y a pas d’éléments qui permettent de dater son établissement dans les campagnes jusqu’à l’époque mérovingienne.

On peut penser qu’à partir du VIème siècle, mais plus sûrement  du Xème une église a été construite, mais aucun document ne permet de l’affirmer.

De l’église primitive il reste peu de chose, l’ensemble ayant été remonté et un bas côté ajouté au XIVème siècle.

La plus ancienne mention de l’église remonte au XIIIème siècle : une petite charte de 1263 qui contient « une donation par Arnaud de Bosville sieur de Miremont à l’église de Sengeyrac et au chapelain d’icelle Raymond de Carpinel, de tous ses droits sur ladite paroisse ». Les deux fils du donateur, Arnaud, Archidiacre de Périgueux et de la même église de Sengeyrac et Gaillard (son autre fils) comparaissent dans l’acte et le ratifient. ( BSHAP n°9 p 428)

La paroisse fut unie au chapitre de Saint-Front en 1276.

La paroisse appartenait à deux familles distinctes, les Vals de Périgueux et les Reilhac Barrière. Ce sont les Reilhac  Barrière qui possédaient le bourg et l’église.

Les biens des Vals arriveront dans la famille d’Abzac par l’intermédiaire de Guillemette de Boniface veuve de Pierre Vals et son unique  héritière après le décès en bas âge de leur fils Bozon, et son remariage avec Adhémar d’Abzac à qui elle fera la donation de tous ses biens en 1394.

Ils auront 6 enfants .

L’ aîné Olivier d’Abzac de Ladouze épouse le 28 mars 1400, à Notre Dame de Sanilhac, Jeanne de Barrière de Reilhac en Périgord,  fille d’Amalric de Barrière,   chevalier seigneur de Reilhac et de Périgueux ( °1340 †1402), et de Huguette de Guerre (°1345 † ? ).

C’est ce mariage qui apportera aux d’Abzac les biens des Reilhac dans la paroisse de Saint Geyrac dont l’église. Pour se faire accepter de la population Olivier d’Abzac en profitera pour la  rénover et elle perdra son caractère roman. Il y ajoutera ses nouvelles armoiries.

Le 24 avril 1685, les d’Abzac se séparent de leurs possessions, dont l’église, sur la paroisse et les vendent à Jacques Delpy, écuyer, Conseiller du Roi, receveur des tailles en l’élection de Périgueux.

Cette famille les conservera jusqu’à la Révolution.

Le  XIXème et XXème apporteront leurs lots de travaux, sans modification.

©Copyright Bienvenue à Saint-Geyrac –CIS
Tous droits réservés-reproduction interdite